Secret de la Lance.
Ce qui distingue le chevalier de l'homme du peuple, c'est que ce dernier ne travaille pas. Le chevalier défend ses terres, attaque les infidèles, vénère les clercs, protège les pauvres de l'injustice, pacifie le pays, verse leur sang pour leurs frères, ainsi que le dit la formule de leur serment, et même au besoin perd la vie. Le serment du chevalier est un serment prononcé à voix haute par le chevalier lors de son adoubement : Tu croiras à tous les enseignements de l'Église et tu observeras ses commandements. Tu protègeras l'Église. Tu défendras tous les faibles. Tu aimeras le pays où tu es né. Tu ne fuiras jamais devant l'ennemi. Tu combattras les infidèles avec acharnement. Tu rempliras tes devoirs féodaux, à condition qu'ils ne soient pas contraires à la loi divine. Tu ne mentiras jamais et tu seras fidèle à ta parole. Tu seras libéral et généreux. Tu seras toujours le champion du droit et du bien contre l'injustice et le mal. Après cette lecture, son parrain lui remet ses armes, puis lui donne un coup sur la nuque, la colée; c'est ainsi qu'il est fait chevalier. Quand les chevaliers ne se battent pas, ils vont à la chasse à courre, et parfois à la chasse au faucon ils utilisent un faucon dressé pour attraper du petit gibier. Ils participent aussi à des tournois, jeux dans lesquels deux troupes armées se combattent violemment. Pour être bon chevalier, il faut être un bon guerrier mais aussi respecter les règles de la chevalerie, être courageux, généreux et loyal.